Wakan-Tanka : après le 1er EP, le concert UEVE Tunes

C’est sur les bancs de l’Université (et dans sa salle de musique!) que le projet Wakan-Tanka a vu le jour en 2012, né de la rencontre de trois passionnés : Christophe VIDAL-CARO (batterie, chœurs), Erwan DUCORNOY (guitare, chant lead) et David de MICHIEL (clavier, chant).

wakan-tanka

Christophe VIDAL-CARO, Erwan DUCORNOY et David de MICHIEL

Aujourd’hui, quelques jours après la sortie de son 1er EP « Animal in Progress » le 18 novembre dernier, le groupe de rock électro prépare son prochain concert, où il se produira dans le cadre du festival UEVE Tunes  jeudi 8 décembre 2016 sur la scène du PLAN (Ris-Orangis) aux côtés de cinq groupes d’étudiants de l’Université.

L’EP « Animal in Progress » est actuellement disponible sur les plateformes de streaming Deezer et Spotify.

 

INTERVIEW. Nous avons rencontré le groupe Wakan-Tanka.


Vous venez tout juste de sortir votre 1er EP ; comment ce projet a-t-il vu le jour ?

David : Pour ce 1er EP, nous avons fait une co-production avec Nicolas GUINET, de l’association étudiante DoRéMi, qui a récemment lancé une maison d’édition : « L’Arbre noir éditions musicales ». Il a misé une partie de ses fonds dans l’EP, qui ont notamment permis le pressage des CD, et a donné beaucoup de son temps pour nous apporter un appui administratif. On ne s’en rend pas toujours compte, mais il y a beaucoup de déclarations à faire : à la SACEM, la SPEDIDAM, sans compter l’organisation de la diffusion de l’EP sur les plateformes de streaming comme Deezer et Spotify.

Christophe : Ces plateformes en ligne sont primordiales même si je pense qu’aujourd’hui encore le support physique du CD demeure important, presque psychologique. Il représente un objectif atteint, un palier. Et cela facilite les démarches, les prospections, en montrant aux maisons de disque et aux programmateurs que nous avons suffisamment de rigueur et de motivation.

Comment s’est passé l’enregistrement ?

Erwan : J’ai d’abord obtenu un rendez-vous aux forums du PLAN, où j’ai rencontré Arthur et Laurent, qui sont en charge des studios et des groupes émergents. Ils m’ont montré les studios, nous avons parlé du prix. L’endroit était bien, les gens sympas.

Christophe : On tenait à ce que la qualité d’enregistrement soit bonne, donc on a préféré mettre le prix plutôt que de faire un enregistrement maison qui demande du matériel et du temps. Arthur a été formidable avec nous, c’est d’ailleurs lui qui nous a trouvé le concert de sortie d’EP aux 18 Marches (Moissy-Cramayel).

Quelles sont vos influences ?

 Christophe : Beaucoup de rock. On a tous les trois une base rock, du style Led Zeppelin, même si nos sources d’inspiration sont bien plus larges.

 Erwan : Et Electro/Rock bien sûr, qui nous vient de RadioHead, Archive, de groupes trip-hop. De mon côté, j’apporte à la guitare une touche plutôt bluesy et Christophe apporte des influences post-rock, une musique massive et très rythmique.

Vous allez donc jouer au festival UEVE Tunes jeudi 8 décembre ?

David : Oui, aux côtés de musiciens de l’Université. Ce festival a été monté par l’un de nos enseignants, Benoît COLLIN, en partenariat étroit avec le PLAN, qui nous met à disposition deux scènes pour le soir du concert, et avant cela la possibilité de jouer dans les studios pour les répétitions, ainsi que des résidences.

Erwan : Ce sera un plaisir de jouer avec les autres groupes puisque nous avons déjà fait une date avec certains d’entre eux à l’Empreinte (Savigny-le-Temple). Sur la trentaine de concerts que nous avons déjà faits, nous tournons avec un set de 10 compos. 4 d’entre elles sont enregistrées sur l’EP.

Que retenez-vous de votre formation en musicologie à l’Université ?

Christophe : Principalement de la culture générale. La formation nous a ouvert à des univers totalement inconnus, je pense notamment à la matière « Arts et civilisations » qui a été une vraie découverte.

Erwan : Cela nous a surtout permis de rencontrer d’autres musiciens, de nous ouvrir à différents styles musique : manouche, orientale, etc. Je pense que c’est capital pour un musicien. En cela, l’Université nous a aidés à sortir des sentiers battus.

Hormis le streaming sur Deezer et Spotify, où peut-on se procurer votre EP ?

Erwan : L’EP est en vente sur notre site Internet www.wakan-tanka.fr , seul ou en pack avec un t-shirt. Vendu à un prix honnête (rires) !

Une dernière question : pourquoi ce nom, Wakan-Tanka ?

David : Dans la culture amérindienne, le Wakan-Tanka est une sorte de grand esprit, celui qui est un peu tout à la fois, même l’invisible. Cela peut être : dans les battements d’ailes  d’un oiseau, dans chaque être vivant, dans les vibrations d’un accord de guitare, le vent, le soleil, l’air… Cela se sent sans se voir. Tout comme la musique, il est partout autour de nous. Nous nous faisons notre vision de la musique en déformant ce culte car la musique est impalpable. C’est cela, Wakan-Tanka.

 

Cette année, Christophe VIDAL-CARO poursuit sa L3 de Musicologie tandis qu’Erwan DUCORNOY et David de MICHIEL ont été diplômés en 2015. Tous les trois suivent aujourd’hui une formation pour obtenir leurs Diplômes d’Etudes Musicales (DEM) au conservatoire d’Epinay-Sous-Sénart.


Envoyer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.