iGEM Evry remporte la médaille de bronze pour son plastique biodégradable

Après la levure de bière utilisée à des fins thérapeutiques, c’est cette année le plastique biodégradable qui était au centre du projet présenté par l’équipe iGEM Evry lors du grand concours international International Genetically Engineered Machine (iGEM).

Ce « Giant Jamboree », devenu incontournable dans le milieu de la biologie synthétique, s’est déroulé dans les locaux du Hynes Convention Center de Boston du 27 au 31 octobre 2016.

L'équipe iGEM Evry à Boston

L’équipe iGEM Evry à Boston

Parmi quelque 300 équipes en provenance des cinq continents, l’équipe iGEM Evry a brillamment remporté une médaille de bronze au concours. Cette distinction vient récompenser ses recherches sur la création d’un plastique biodégradable composé d’acide polylactique (PLA) non plus synthétisé chimiquement comme c’est aujourd’hui le cas mais produit biologiquement. Une alternative écologique, mais aussi économique.

Pour mener à bien son projet, l’équipe iGEM Evry avait lancé avec succès en septembre dernier une campagne de crowfunding.

 

L’Université d’Evry adresse ses plus chaleureuses félicitations à tous les membres de l’équipe : Maria BARGUES I RIBERA, Jean DEBÉDAT, Delphine DESSAUX, Vincent GUREGHIAN, Jordan HARTUNIANS, Taman MHOUMADI, Charlotte NAYRAC, Amir PANDI, Robert RAMIREZ GARCIA, Toky RATOVOMANANA, Jonathan TELLECHEA et Mounia SAAIDY. Ainsi qu’à ses advisors : Cécile JACRY, Alba IGLESIAS, Bruno COLOMBO et Andrew TOLONEN.

 

Toky RATOVOMANANAINTERVIEW. Toky RATOVOMANANA, Président de l’association iGEM Evry.

Comment se déroule le concours ?

 

Chaque équipe passe un oral devant le jury. Durant les 20 premières minutes l’équipe présente son projet, ses membres et ses sponsors, puis répond à 5 minutes de questions. Nous sommes également jugés sur notre poster, qui résume les études et résultats de nos travaux. Le jury a été particulièrement séduit par un bioréacteur que nous avons-nous-mêmes construit, qui permettra d’optimiser la production de notre plastique.

Le jugement porte par ailleurs sur notre Wiki (le site Internet de l’équipe) où sont détaillés le projet, les résultats, les expériences ainsi que notre lab book, une sorte de compte-rendu hebdomadaire de nos avancées.

 

iGEM, c’est surtout l’occasion de rencontrer d’autres passionnés de biologie synthétique ?

 

Absolument, la force d’iGEM est de nous permettre de créer des relations avec des personnes du monde entier qui partagent le même domaine d’intérêt que nous. Les présentations des équipes étant publiques, nous en avons profité pour assister à celles de toutes les équipes françaises.

La compétition n’en est en fait pas vraiment une, car il s’agit plutôt d’échanger autour de nos projets. L’ambiance est vraiment particulière, incroyable même.

 

Dans votre équipe, il y a aussi des parcours plus inattendus …

 

C’est vrai ! L’équipe est composée d’étudiants en Master Géniomhe (comme moi) et de mSSB, mais aussi de droit, chargés de traiter les problématiques de « human practice ».

 

Les recherches que vous avez menées ont-elles vocation à être poursuivies après le concours ?

 

Elles se poursuivront car certains membres de l’équipe le souhaitent. Par manque de temps, nous ne sommes pas parvenus avant le Giant Jamboree à raccorder deux séquences d’ADN, nécessaires à la concrétisation du projet de plastique biodégradable. Mes co-équipiers vont donc tout mettre en œuvre pour faire aboutir ce projet.

 

 

Chaque année l’équipe iGEM recrute de nouveaux membres. Pour proposer votre candidature, une seule adresse : igemevry@gmail.com

 

L'équipe iGEM Evry à l'aéroport !

L’équipe iGEM Evry à l’aéroport !


Envoyer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.